• ///////////////

    TEXTE EN FRANÇAIS PLUS BAS

    My work is guided by a lively interest in collecting and characterized by a broad display of small pieces. I accumulate, enumerate, reiterate and reinterpret to create sequences of variations, assortments, and continual inventories in order to compose installations full of details.

    This practice, reminiscent of a collector’s meticulous gestures, is first expressed through an appropriation of subjects that evoke landscape, nature, architecture or everyday life. I interprete these subjects by simplifying their general lines to create objects by casting, carving and assemblage (plaster, concrete, wood) and light and delicate drawings (graphite and color pencil). The results are pieces at once familiar and strange, rough and delicate, pared down and complex.

    These objects and drawings are playing with subjects that little by little are introduced to a personal bank of images with infinite possibilities to use and explore. Through repetition and recurrence, construction and deconstruction, these subtly rendered pieces become parts of a never-ending research or become elements of motifs.

    Each project I realise, which always reveals a vast amount of pieces, demonstrates an insatiable nature, a desire to give some importance to every tiny detail and to create a kind of ritual in the action of making, accumulating and collecting.


    Born in Carleton-sur-Mer (Quebec, Canada), Emilie Bernard currently lives and works in Quebec City (Quebec, Canada). She obtained a Master degree in Visual Arts from Université Laval (Quebec City) in 2010. Her work has been displayed in various locations in the Canadian Province of Quebec as well as Finland and Iceland. Since 2011, she has been concentrating on doing residencies. She has developed projects at the Vermont Studio Center (Johnson, United States), the Kulttuurikauppila Art Centre (Ii, Finland), the Association of Icelandic visual artists (SIM, Reykjavik, Iceland), the Akos Cultural Centre (Yerevan, Armenia), l'Oeil de Poisson (Quebec City), Sagamie (Alma, Quebec, Canada), the HERE Creative Center (Stöðvarfjörður, Iceland) and Est-Nord-Est (Saint-Jean-Port-Joli, Quebec, Canada). Her past projects have frequently been supported by Premiere Ovation, the Conseil des arts et des lettres du Quebec and the Canada Council for the Arts. For the next years, she intends to pursue her researches particularly in drawings and installations by doing other residencies, especially in countries where nature, landscapes and traditions have a strong and permanent presence.

  • ///////////////

    Mon travail se définit par un vif intérêt pour la collection et par le grand déploiement de petites pièces. J'accumule, énumère et réinterprète pour créer des installations chargées de détails, des successions de variantes, des inventaires continuels. Cette pratique sensible au geste du collectionneur se manifeste par une appropriation de sujets évoquant des éléments d’architecture, de la nature ou du quotidien. J'inventorie ces éléments qui m’entourent en leur apportant diverses modifications afin de créer des objets et des dessins inspirés de l’objet souvenir ou antique et de l’imagerie ancienne. Cela donne comme résultat des pièces à la fois familières et étranges, brutes et soignées, épurées et complexes.

    Ces objets et dessins créés jouent donc avec des éléments peu à peu devenus une banque de formes aux possibilités infinies à exploiter, à faire évoluer. Ces éléments sont schématisés pour ensuite être moulés – dans du plâtre ou du béton –, assemblés, tracés, taillés – dans du papier ou du bois – ou découpés. Grâce à la répétition et à la redite, à la déconstruction et à la reconstruction des formes, ces pièces travaillées avec un souci de la finesse et de la subtilité – dans les détails, les textures, les couleurs – deviennent des fragments d'inventaire ou se déploient tels des motifs.

    Chacun des projets réalisés, qui plonge souvent dans un délicat excès, manifeste ainsi une nature insatiable, un désir d’accorder de l’importance à chaque infime détail et de créer de cette manière une forme de rituel dans l’action de faire, d’accumuler, de rassembler et de conserver.


    Native de la Gaspésie, Émilie Bernard vit et travaille à Québec depuis plus de dix ans. Elle est titulaire d’une maîtrise en arts visuels (2010) de l’Université Laval (Québec). Son travail a été présenté dans plusieurs centres d’artistes, galeries et centres d’exposition au Québec, en Finlande et en Islande. Depuis 2011, elle réalise surtout des résidences de création. Elle a notamment fait de la recherche et développé des projets au Vermont Studio Center (Johnson, États-Unis), au Kulttuurikauppila Art Centre (Ii, Finlande), à The association of Icelandic visual artists (Reykjavik, Islande), au Akos Cultural Centre (Erevan, Arménie), à l’Œil de Poisson (Québec), à Sagamie (Alma), au HERE Creative Center (Stöðvarfjörður, Islande) et à Est-Nord-Est (Saint-Jean-Port-Joli). Jusqu’à présent, elle a été appuyée à plusieurs reprises par Première Ovation, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des Arts du Canada.